Ralliez-vous à mon panache bleu

vendredi 6 juillet 2012

Farniente (enfin, presque)




Voici donc venu pour la seconde fois le temps de l’estivation pour Ostracisme. Ce qui signifie concrètement, mes chers lecteurs que, sauf extraordinaire, je ne publierais plus rien avant le début du mois de septembre. Eh non, plus rien.
Quoi, deux mois de vacances ? Paresseux ! fainéant ! lâcheur ! dites donc, vous ne seriez pas un peu prof vous, par hasard ?
Doucement, le blog fait relâche pendant deux mois mais cela n’implique pas que son auteur passe deux mois enduit de crème solaire et les doigts de pieds en éventail.
Hein ? mais alors...
Alors ? Eh bien, d’une part, je n’ai pas envie de gâcher de munitions en publiant des billets au moment où un grand nombre de mes lecteurs potentiels risquent de ne pas les lire pour cause de congés payés, et puis d’autre part j’ai besoin de vacances de blog, c’est aussi simple que cela.
Tenir un rythme de publication hebdomadaire comme je l’ai fait, à peu près, depuis septembre dernier me demande beaucoup de mon temps - je lis et j’écris lentement- et j’éprouve l’envie de souffler même si bien sûr, pendant ces deux mois, je préparerais aussi ma rentrée.
Cela ne m’empêchera pas non plus de continuer à commenter chez les uns et les autres, à l’occasion.
Donc bonnes vacances pour ceux qui en ont, et si vraiment vous vous ennuyez trop de moi, faites donc un tour dans les archives ou au grenier, cela devrait vous permettre de tenir jusqu’à septembre.

23 commentaires:

  1. Bonnes vacances, cher Aristide !
    Vous en profitez pour refaire la toiture du Manoir ?

    "Cela ne m’empêchera pas non plus de continuer à commenter chez les uns et les autres, à l’occasion."
    J'espère bien que vous nous ferez l'amitié de passer où vous savez !
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Carine.
      Oui je passerais, bien sûr. Je passe toujours, même si je ne laisse pas toujours de trace.

      Supprimer
  2. Ah c'est sympa pour ceux qui vont marner tout l'été, j'vous jure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais ça fait aussi partie des plaisirs de l'été que de voir les autres continuer à bosser...
      Bien entendu je ne manquerais pas de venir vous narguer de temps en temps.

      Supprimer
  3. Je me contenterai de vous souhaiter d'excellentes vacances. J'irai faire un tour ans votre grenier en cas de manque. Je le connais mal et suis sûr d'y trouver de belles choses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jacques Etienne. Le grenier est un peu foutraque, vous verrez.

      Supprimer
  4. Bonnes vacances, Aristide ! Revenez-nous en forme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous. Le défi de la rentrée sera : pourrais-je tenir le même rythme de publication? Pas Sûr.

      Supprimer
  5. "vous ne seriez pas un peu prof vous, par hasard ?"
    Dés le titre, ce fut ma première réaction.
    Mais au fond, est-ce un crime de se "consacrer" à l'enseignement ?
    Il faut avouer que les résultats de la "fabrique du crétin" militent en ce sens.
    Mais j'exagère. Bon ressourcement donc !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci René, j'essayerais (même si, comme vous l'avez compris, ma référence aux profs était en manière de plaisanterie).

      Supprimer
  6. Bonnes vacances de blog Aristide...et bonnes lectures.On compte sur vous pour nous ramener des synthèses formidables à la rentrée, comme d'habitude.

    René : vous n'arriverez jamais à savoir ce que fait notre cher Aristide IRL : croyez moi d'autres avant vous ont essayé mais rien n'y fait. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour vos souhaits Dixie. Et effectivement, pour en savoir plus sur moi (ce qui ne présente qu'un intérêt très limité de toutes façons) il faudrait que nous ayons l'occasion de nous rencontrer IRL, car sur le net je resterais simplement Aristide. Ne m'en veuillez pas, c'est mieux comme ça.

      Supprimer
  7. Profitez, profitez...
    Je n'ose pas vous dire explicitement comme Dixie que je compte bien profiter à la rentrée de vos "devoirs de vacances", mais je n'en pense pas moins...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que c'est que d'avoir un fan club... (quelle pression vous me mettez!)

      Supprimer
  8. On les vois les nantis de la Terre, dès que les mois de Juillet et d’Août se présentent, ils vont dans leurs manoirs car je suis certain que vous en avez plusieurs et pour grenier, pas d'inquiétude, une relation m'a amené une caisse d' AK 47, les souris n'ont qu'a bien se tenir.

    Bonnes vacances .

    Je sais que c'est hors sujet mais ma fille aînée a obtenue sa licence en droit avec mention à la Fac d' Assas et la seconde son BAC avec mention. Cela me donne du baume au choeur pour affronter un été de Novembre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très bien, ça !
      N'oubliez pas de leur mentionner toutes nos félicitations ! Et bonne continuation à elles deux.

      Supprimer
    2. Merci Granpas, et félicitations à vos filles. Ce n'est que le début!

      Supprimer
  9. Alors toujours en farniente, Aristide ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le week-end du 14 juillet, certes. J'aime le travail mais le vice a ses limites. Après, c'est une autre histoire.

      Supprimer
    2. Alors toujours rien ?

      J'espère qu'avec tout ça, vous n'êtes pas tombé dans une "marre".

      Supprimer
    3. Carine voyons, relisez donc le message auquel ces commentaires sont attachés : rien avant le mois de septembre.
      Mais rassurez-vous, en ce moment même je suis en train d'accumuler des textes pour ma rentrée.
      Ce sera un vrai feu d'artifice, avec des numéros inédits, toujours plus surprenants, toujours plus audacieux! Venez nombreux!
      (ici, rajoutez des bruits de fanfare)

      Supprimer
    4. Je crois que pour les "textes surprenants", les vôtres sont battus d'avance !
      Les miens sont plutôt "déroutants" onvadir.
      la preuve, c'est qu'ils déroutent tout le monde ^^

      Supprimer
    5. Merci pour votre "band of brothers, Aristide" !

      Supprimer

LES COMMENTAIRES ANONYMES SERONT SUPPRIMES SANS AUTRE FORME DE PROCES, ALORS FAITES L'EFFORT DE PRENDRE UN PSEUDONYME OU DE SIGNER VOTRE MESSAGE. MERCI.