Ralliez-vous à mon panache bleu

lundi 21 février 2011

Sur la condamnation d'Eric Zemmour



Eric Zemmour a donc été condamné par la 17ème chambre correctionnelle, comme l'on pouvait un peu s'y attendre. A lire les compte rendus dans les journaux (impossible pour le moment de mettre la main sur la décision elle-même) le jugement est "équilibré". A strictement parler, Eric Zemmour n'a pas été condamné pour avoir dit (en gros) que les représentants de la diversité sont surreprésentés parmi les délinquants, puisque la diffamation n'a pas été retenue contre lui. Il a en revanche été condamné pour "provocation à la discrimination", d'une part pour avoir laissé entendre (en gros) que cette surreprésentation des diversifiés justifiait les contrôles au faciès, et d'autre part pour avoir affirmé que les employeurs avaient "le droit" de ne pas vouloir embaucher des diversifiés (question sur laquelle je reviendrai).
Grâce à ce jugement tout en nuances, nous savons donc désormais qu'il nous est permis de faire confiance à nos yeux, mais qu'il nous est en revanche strictement interdit d'agir en fonction de ce qu'ils nous disent.
Pour avoir supposé, assez stupidement il est vrai, qu'il était raisonnable d'agir en se basant sur la réalité, Eric Zemmour a par conséquent été condamné à 2000 euros d'amende avec sursis, à 2750 euros de frais de justice, et à verser 3000 euros de dédommagements aux associations ayant porté plainte; ce sans compter la publication à ses frais du jugement dans la presse .
Si nous laissons maintenant de côté les subtilités juridiques qui ne trompent personne, il est bien évident qu'Eric Zemmour a été en réalité condamné pour atteinte au dogme du "vivre-ensemble", comme le reconnait presque explicitement la LICRA. On commence par dire que les délinquants sont la partie la plus diversifiée de la population française (ce qui devrait d'ailleurs leur valoir des félicitations) et on finit par  vouloir arrêter l'immigration, comme aux-heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire. Pas question d'en arriver là. Il est évident aussi que le tribunal a essayé très fort de satisfaire les vivreensemblistes, sans pour autant susciter de la compassion pour Eric Zemmour en le condamnant lourdement. Il est vrai qu'il n'est pas nécessaire d'infliger de lourdes sanctions aux hérétiques, ni même de les condamner, pour faire rentrer dans le rang ceux qui auraient la tentation de s'égarer. Dans ce genre d'affaires le procès lui-même est la punition. Eric Zemmour, qui est un auteur à succès, a pu se payer de bons avocats, il pourra certainement payer sans difficultés ce qui est exigé de lui par le tribunal, de même que sa surface médiatique et les soutiens qu'il a reçu devraient lui permettre de garder ses emplois. Mais pour monsieur Dupont, se retrouver dans la même situation lui laisserait à peu près autant de chances de survie qu'un escargot sous un marteau-pilon, et ce même s'il était acquitté au bout du compte.
Le fait qu'Eric Zemmour soit condamné ou pas est donc finalement de peu d'importance. Ce qui compte est le fait même qu'il ait pu être trainé devant les tribunaux. Tant que les vivreensemblistes seront libres de détruire l'existence de ceux qui les contredisent publiquement, aucune vraie liberté de parole n'existera sur tous les sujets liés au "vivre-ensemble". En définitive, seule la suppression de toutes les lois visant à traquer les expressions phobiques (islamo-, homo-, diverso- etc.) permettrait de recouvrer cette liberté de paroles, et la possibilité d'agir raisonnablement qui va avec. Cela ne se fera pas sans un rude combat, et seuls ceux qui sont lourdement cuirassés pourront espérer l'emporter. Je ne sais pas si Eric Zemmour fera appel - et l'on comprendrait parfaitement qu'il veuille arrêter là les frais - mais ce serait hautement souhaitable, particulièrement si cela était l'occasion d'attaquer encore plus franchement ces lois funestes. Un jugement "équilibré" est simplement une nouvelle victoire pour les despotes très peu éclairés qui nous gouvernent.

6 commentaires:

  1. chic alors : quelle bonne surprise en lisant le pélicastre ce soir : un lien sur votre pseudo!
    ça fait très plaisir.
    et ça commence vraiment bien!

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup chère dxdiag. Vous êtes ma première lectrice officielle. Ca me fait plaisir que ce soit vous, car vous êtes l'une de celles dont l'exemple m'a incité à sauter le pas. J'espère juste avoir le temps d'alimenter régulièrement ce blog. Ca devrait être par période. Si le blog vous semble intéressant, n'oubliez pas de passer le mot : un blog nouveau-né a besoin de parrains!

    RépondreSupprimer
  3. "Mais pour monsieur Dupont, se retrouver dans la même situation lui laisserait à peu près autant de chances de survie qu'un escargot sous un marteau-pilon, et ce même s'il était acquitté au bout du compte."

    C'est aussi un des aspects du problème, en effet !
    Les associations anti France ont trouvé un bon moyen de gagner de l'argent.
    Les sympathisants de Zemmour font preuve de générosité en proposant de se cotiser pour payer l'argent de la condamnation (blog de ceux qui aiment Zemmour, dans les commentaires). Mais les dommages et intérêts aux assocs, c'est avec sursis aussi, ou c'est dû ?
    Les informations sont contradictoires à ce sujet.
    Bravo pour votre blog. Vous n'avez pas négligé l'esthétique, en plus.

    RépondreSupprimer
  4. Comme d'autres, je viens de chez l'Ubiquiste.
    Juste un mot sur la dictée.
    J'ai bien compris votre remarque, et je ne suis pas fondamentalement raciste (quoique le vivre-ensemble imposé par le religion des DH m'exaspère !) et l'idée de classer un Kevin inculte dans le même sac ne me gène pas; et, a contrario embaucher un Mouloud de grande classe ne me gène pas non plus.

    Bon vent à votre blog.

    RépondreSupprimer
  5. Carine :
    Je ne suis pas spécialiste du droit privé mais je ne vois aucune raison que les dommages et intérêts soient assortis de sursis. Pour autant que je sache ce n'est jamais le cas. Je me suis d'ailleurs aperçu que je m'étais trompé dans mon calcul puisque j'avais oublié les dommages et intérêts pas symboliques du tout pour ses propos sur les employeurs qui auraient le droit de "discriminer". 1000 euros pas assoc, rien que ca. J'ai corrigé le post en conséquence.
    Merci pour vos encouragements et heureux que le décor vous plaise! A bientôt.

    RépondreSupprimer
  6. René :

    Merci pour cet encouragement. J'essaie d'apporter ma modeste contribution au bien commun.

    RépondreSupprimer

LES COMMENTAIRES ANONYMES SERONT SUPPRIMES SANS AUTRE FORME DE PROCES, ALORS FAITES L'EFFORT DE PRENDRE UN PSEUDONYME OU DE SIGNER VOTRE MESSAGE. MERCI.