Ralliez-vous à mon panache bleu

lundi 30 avril 2012

Présidentielle 2012 : "Si"... "Mais"...




Voter ou ne pas voter, et pour qui ; telle est la question : est-il plus noble pour l’électeur réac d’endurer les coups de l’outrageuse fortune et de se résoudre à voter pour un Président qui l’a déçu, ou de prendre les armes contre une mer d’épreuves et, en s’abstenant ou en votant pour la gauche, d’y mettre fin ?

Que Shakespeare me pardonne ce détournement, mais depuis le 22 avril au soir il me semble que je contemple pensivement mon bulletin de vote, tel un certain prince du Danemark méditant sur les mérites comparés de la vie et de la mort. Et j’ai la certitude de ne pas être le seul dans ce cas. Se pourrait-il que la conscience ait fait de nous tous des lâches ?
La question semblerait pourtant devoir se résoudre très vite : Sarkozy n’est pas satisfaisant mais, sur presque tous les sujets qui m’importent, il est moins pire que François Hollande. Ce qui n’est certes pas très difficile.
Sarkozy ne réduira pas l’immigration, mais avec Hollande nous aurons en plus le droit de vote des étrangers. Sarkozy ne réformera pas sérieusement l’Etat-providence et la fonction publique, mais avec Hollande nous aurons plus de fonctionnaires, d’impôts et de dépenses publiques. Sarkozy ne s’attaquera pas sérieusement à la délinquance, mais avec Hollande nous aurons plus de laxisme judiciaire, de « politique de la ville » et de culture de l’excuse. Sarkozy ne prendra pas les mesures susceptibles de soutenir vraiment la famille, mais avec Hollande nous aurons en plus le mariage ouvert aux homosexuels. Etc.
Bref, le choix n’est-il pas très simple ? Entre une dégradation plus ou moins lente de l’état de la France, n’est-il pas rationnel de choisir la plus lente ? Tant que l’on n’a pas perdu absolument tout espoir de voir un jour guérir le patient - ou du moins de voir sa santé s’améliorer - la réponse est évidente. Et je n’ai pas perdu tout espoir.
Cependant, en politique les choses sont rarement si simples. Ainsi un certain nombre d’électeurs que l’on serait tenté de classer « à droite » semblent bien avoir décidé de s’abstenir le 6 mai, voire même de voter Hollande, ce qui bien évidemment, dans un cas comme dans l’autre, assurera la victoire de ce dernier.
La réacosphère bruisse depuis le premier tour des discussion à ce sujet. Les arguments échangés sont très nombreux, mais il me semble que, du côté de ceux qui envisagent l’abstention ou le vote Hollande, ces arguments peuvent être rangés en deux catégories : le vote punitif et la politique du pire.
Le premier consiste à utiliser son bulletin de vote pour punir un candidat qui vous a mécontenté. Que dis-je, mécontenté ? Qui vous a proprement trahi, en pratiquant « l’ouverture » à ses adversaires, en n’appliquant pas ses promesses de campagne, en vantant le métissage, en marchant dans les pas de la gauche, en... bref, je m’arrête là. Peut-on voter pour quelqu’un qui vous a donné tant de raisons d’être insatisfait de lui ? Cela ne revient-il pas à l’encourager à recommencer ? Comment espérer que le délinquant s’amende si personne ne le punit ? Et même si la sanction électorale n’avait aucun effet sur le camp des vaincus, n’y a-t-il pas là une question de dignité personnelle ? Moi, cocu et en plus content ? Jamais !
Cet argument n’est pas sans mérite, même considéré froidement, sans indignation. Un vote a effectivement souvent un aspect rétrospectif - un aspect de sanction ou de récompense des sortants - et c’est bien ainsi. Mais qu’en est-il lorsqu’il est impossible de punir le délinquant sans se punir soi-même ? Qu’en est-il lorsque la sanction du sortant implique nécessairement de mettre à sa place quelqu’un que l’on considère comme pire que lui ? Dois-je me laisser guider par mon ressentiment - même légitime - sans envisager toutes les conséquences probables de mes actes et, tel Hamlet, laver mon honneur en laissant mon pays tomber aux mains d’un conquérant étranger ?
Pour moi la réponse est non. Puisqu’il m’est impossible de sanctionner Nicolas Sarkozy sans contribuer à me sanctionner moi-même et à sanctionner mon pays, je ne chercherais pas, lors de cette élection, à lui infliger le démenti qu’il mérite.
Reste alors l’argument de la politique du pire, argument qui prend beaucoup de formes mais qui, me semble-t-il, peut se résumer ainsi : il n’y a rien de bon à attendre ni de Sarkozy ni de Hollande, et Hollande sera effectivement pire que Sarkozy. Mais précisément parce que la politique menée par Hollande sera pire que celle de Sarkozy, elle est susceptible de provoquer un électrochoc salutaire.
Ici chacun pourra donner la forme qui a sa préférence à l’électrochoc en question : les Français finiront par se révolter contre la tyrannie de l’antiracisme et contre l’immigration se déversant à flots sur leur sol ; la faillite de l’Etat qui ne manquera pas de survenir grâce aux politiques socialistes obligera à tout remettre à plat ; la défaite de l’UMP aux présidentielles puis aux législatives fera exploser cette formation politique et la droite se reformera autour du Front National ; l’état du pays sera tel en 2017 que Marine le Pen sera élue haut la main, etc.
J’ai caressé un moment des idées de ce genre, je l’avoue : imaginer un futur un peu éloigné mais où l’espoir aurait réapparu est plus agréable que de voter pour la prolongation d’une situation insatisfaisante, et puis, reconnaissons-le, il y a un certain plaisir à manipuler en pensée ses petits pions, à échafauder des scénarios compliqués mais qui se finissent toujours bien puisque c’est nous qui tenons le stylo.
Seulement il me semble justement qu’il y a beaucoup trop de « si » et de « mais » dans ce genre de calculs, beaucoup trop d’hypothèses bien plus hypothétiques que nous ne le croyons, beaucoup trop d’événements imprévus pouvant survenir et renverser nos beaux châteaux en Espagne. Hamlet aussi avait un plan, aussi compliqué qu’imparable, pour parvenir à ses fins.
Bref, restons sobres, ne nous surestimons pas. Cinq ans en politique c’est une éternité et la vérité est que nul d’entre nous ne sait ce que sera la situation dans cinq ans, ni même dans trois ans, ni même dans un an. Nul d’entre nous ne sait ce qui se passera à droite après le 6 mai. Nul d’entre nous ne sait comment les Français se comporteront sous un gouvernement socialiste. Bien sûr nous pouvons imaginer, supputer, mais tout cela reste de l’ordre de la probabilité, tout au plus. Et face à ces probabilités passablement improbables il y a de quasi certitudes : la victoire de Hollande c’est la mise en place de réformes, de mon point de vue, désastreuses, et sur lesquelles il sera très difficile de revenir.
J’abandonne donc les stratégies, trop élaborées à mon goût, de la politique du pire pour revenir à des considérations plus terre à terre, celles que j’exposais en commençant. Pour moi Hollande est pire que Sarkozy. Un peu, beaucoup, cela n’importe guère. Lorsque les plateaux de la balance sont à l’équilibre un rien suffit pour les faire pencher.
Et je n’oublie pas qu’il y aura des législatives juste après.
Bien, donc...
S’il était possible de déposer dans l’urne un bulletin marqué « contre François Hollande », je le ferais. Mais comme cela n’est pas possible, j’y glisserai le 6 mai un bulletin marqué Nicolas Sarkozy.



35 commentaires:

  1. Je plussois (pour le billet; et pour la remarque d'El Desdichado, pourquoi pas...)

    RépondreSupprimer
  2. Voilà, enfin, des arguments bien présentés et bien rangés tels que je les espérais.
    Les discussions partaient en tout sens : ici de l'ordre naît la lumière !
    Merci Aristide, pour moi la question est réglée et je vous suis comme le chef que vous méritez d'être.
    Ps: un tel discours tenu par MLP aurait vraiment de l'allure (mais ne rêvons pas)

    RépondreSupprimer
  3. Convaincant ! (pas de pot, je suis déjà convaincu)

    Je rêve d'un résultat 50/50, avec quelques voix d'écart, ou à peine plus, chacun pouvant se déclarer vainqueur, arguant de quelques erreurs ou bidouilles locales (cf. élection de Aubry à la tête du PS - trop facile).

    On pourrait alors faire appel à l'ONU ou mieux, à l'UA (ex OUA).
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_de_l'unit%C3%A9_africaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, évidemment, le mieux serait Sarkozy réélu d'une très courte tête (oh, la tronche des socialos!).
      C'est très peu probable, mais enfin on verra bien.

      Supprimer
  4. Desdichado, Plouc, Dixie :
    Merci, mais tel César face à Marc-Antoine, je refuserais la couronne qui m'est offerte.
    Beware the ides of march!

    Pour MLP il est évident qu'elle n'appellera à voter ni pour l'un ni pour l'autre, elle aurait trop à y perdre. Mais ses électeurs ne lui appartiennent pas.

    RépondreSupprimer
  5. Pas d'accord avec vous Aristide. Il y a une troisieme voie que peu de gens envisage : le vote blanc.
    Ce sera le mien. Pourquoi? parce que je ne crois pas que Sarkozy soit moins pire que Hollande (tous les gouvernements de droite depuis de Gaulle ont contribué à nous conduire où nous en sommes:
    Loi Pleven: 1972 ( Gouvernement « de droite »)
    Légalisation de l'avortement: 1975 (Gouvernement « de droite »)
    Loi sur le regroupement familial des immigrés: 1976 (Gouvernement « de droite »)
    Suppression de la « double peine »: 2006 (Gouvernement « de droite »)
    Imposition du traité de Lisbonne: 2008 (Gouvernement « de droite »)
    Réintégration de l'OTAN: 2009 (Gouvernement « de droite)
    Loi Hadopi: 2009 (Gouvernement « de droite »)

    et puis voter pour un moins pire, il y a quand meme le mot "pire"...:)
    La deuxième raison pour laquelle je voterai blanc, c'est surtout pour marquer mon refus du systeme bipolaire qu'on nous impose (faut pas rêver le binome etait deja prévu d'avance), et je refuse d'être obligée, c'est mon coté gaulois insoumis qui parle!
    Par ailleurs, le vote blanc étant comptabilisé, il représente une 3eme force dans ce 2eme tour, il peut justement servir de recensement implicite des forces vives de notre pays qui se refusent à baisser la tête, ce qui peut ôter tout crédit à l'élection. Imaginez un score de 30-40% de vote blanc, les 60% devant être partagés entre les 2 autres, cela décrédibilise totalement le vote démocrate et alors ils devront compter avec une population en pleine révolte sous-jacente. Dans ce cas, s'ils ne veulent pas que tout leur pête à la figure, ils seront obligés de mettre un peu d'eau dans leur vin et devront choisir entre le peuple dans le rue et la soumission aux banquiers judeo-maçonniques.
    Le vote blanc reste ainsi pour moi la seule solution honorable et active. Il faut bien comprendre que ce n'est pas pareil que l'abstention qui n'est pas comptabilisée.

    RépondreSupprimer
  6. Étant arrivé à la même conclusion, je ne peux que vous approuver.

    Je crois par ailleurs que la politique du pire est la pire des politiques. Elle est souvent (toujours ?) le fait d’extrémistes qui, plus par foi que par raison, pensent qu'une majorité se ralliera à eux pour mener à bien la révolution de leurs rêves. Celle-ci n'est jamais au rendez-vous, mais qu'importe : des décennies (des siècles ?) de rendez-vous manqués avec le grand chambardement ne sauraient faire vaciller leurs certitudes.

    En attendant, il font le jeu de leurs adversaires les plus résolus, qui se foutent comme de l'an quarante de leurs fines stratégies et empochent sans états d'âme les victoires ainsi offertes.

    RépondreSupprimer
  7. J'adhère totalement à ce billet d'un bon sens lumineux !!!
    J'ajouterai que, lorsque j'entends l'argumentaire socialiste (hier à mots croisés par exemple), mon vote du "moindre pire" se transformerait presque en vote d'adhésion pour NS !!!
    Bonne journée !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nana, félicitations, vous venez de publier ici le 1000ème commentaire.
      Vous ne gagniez rien à part ma gratitude, mais je tenais quand même à le signaler.

      Supprimer
    2. C'est moi qui vous félicite !!!
      Et votre gratitude en cadeau, c'est déjà pas mal !!!

      Supprimer
  8. Sonia,

    Votez blanc est un acte inutile car les bulletins blancs ou nuls ne sont pas pris en compte lors de la parution des résultats même si ces derniers sont inscrits au procès verbal remis en Mairie.

    Aristide,

    Explications de texte parfaite, c'est vous qui aurait du écrire le discours de Marine Place de l' Opéra.

    Tout Sauf Hollande.

    RépondreSupprimer
  9. Trouvé sur un site

    hollande, parti-socialiste, 2012
    Sans aucune animosité, j'ai dressé les raisons évidentes pour lesquelles il ne faut absolument pas voter pour Hollande :


    A 48 mois de sa propre retraite il n'a toujours pas fait ses preuves.

    35 ans de vie politique avec zéro résultat.

    N'a jamais fait une loi ou un projet de loi.

    N'a jamais été ministre, secrétaire d'état, chef de cabinet.

    N'a jamais travaillé dans l'administration comme fonctionnaire.

    N'a jamais travaillé une heure dans le privé, même en stage.

    N'a jamais fait autre chose que militer pour le PS.

    N'a jamais assisté à un sommet international de gens au pouvoir.

    N'a jamais représenté la France.

    N'a pas dirigé une ville de plus de 17 000 habitants.

    N'a jamais négocié avec les syndicats.

    N'a jamais côtoyé de petits ou grands patrons.

    N'a aucun programme au bout de 35 ans de vie politique.

    Il veut la retraite à 60 ans.

    Il a couvert les 35 heures.

    Il a couvert le RMI.

    Il a couvert la CMU.

    Il a couvert l'AME (soins gratuits pour les sans papiers).

    Il a couvert la loi Quillot.

    Il a couvert la CSG.

    Il a couvert l'ISF.

    Il a couvert la 5ème semaine de congés.

    Il couvre honteusement 60 élus PS en examen ou condamnés.

    Il a couvert 30 années de fraudes électorales au PS.

    Il n'a pas dénoncé les abus sexuels de DSK.

    Il n'a pas protégé Tristane Banon.

    Il a fait perdre 3 présidentielles à son parti : 1995/2002/2007.

    Il se compose un personnage pour être crédible.

    Il a menti à 3 millions d'électeurs aux primaires pour être élu.

    Il est pour la régularisation des sans papiers.

    Il est à la tête du département le plus endetté de France.

    Dans son discours du Bourget, il oublie que la France traverse une crise.

    Dans sa vidéo, il oublie que Ségolène Royal a partagé 30 ans de vie conjugale et politique et lui a donné 4 enfants. Souffre-t-il de la maladie d’Alzheimer ? Troublantes amnésies…

    Il critique les gens riches alors qu’il perçoit lui-même de bons émoluments et place sa maison de Mougins dans une SCI.

    Il est critiqué par tous les éléphants du PS.

    Il est toujours évasif dans ses réponses.

    Il a voté contre la Loi sur la Burka.

    Il a voté contre les centres pénitenciers pour les jeunes, mais maintenant dit qu'il en faut plus...

    Il veut le mariage pour les homosexuels mais refuse de se marier avec la mère de ses enfants et sa nouvelle compagne.



    J'arrête là et je suis stupéfait de voir qu'il est en tête dans les sondages et que les français sont prêts à voter pour lui. Plus que jamais, sans attaquer l'homme, il faut bien montrer qu'il est absolument incapable de diriger la France, ce grand et beau pays qui a souffert de tant de laisser aller, surtout du PS. S'il y a bien un homme qui ne doit pas être élu c'est François Hollande, il n'a ni l'étoffe, ni les compétences d'un président.



    S'il passe, le réveil sera douloureux, surtout pour les abrutis qui auront cru à son discours.

    Flamby, non merci !

    Bernard Petraman

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un technocrate, un apparatchik, sans idée ni expérience de l'Etat.
      Mais quoi? Il n'est pas Sarkozy, et apparemment cela risque d'être suffisant.

      Supprimer
  10. Mes pauvres amis français, je vous plains, tellement le dilemme semble cruel.

    J'avoue bien volontiers que, moi-même, je ruminerais longuement avant de "trancher" pareil noeud gordien.

    Et pourtant Dieu sait si, dans mon petit pays, nous sommes habitués à "trancher", cinq ou si fois par année ! Mais là, autant demander à un lépreux s'il veut être amputé de la main droite ou de la main gauche.

    J'en arrête là avec mes métaphores chirurgicales et vous prie de croire à ma compassion la plus sincère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Crétinus. Et n'oubliez pas de nous garder une petite place chez vous, pour plus tard. Vous verrez, l'immigration française sera une chance pour la Suisse.

      Supprimer
  11. Aristide, vous savez toute la sympathie que j'ai pour vous.
    Quel texte et la torture avec.
    Votre crainte du socialiste m'inquiète : je puis vous assurer que son "couteau entre les dents" n'est pas tranchant; s'il y a une inquiétude à avoir, c'est les quatre ou cinq millions d'électeurs musulmans, les trois ou quatre millions de communistes que lui a dragué Mélanchon.
    Hollande est moins dangereux que Sarko, car il n'a d'autre conviction que le pouvoir ! Je suspecte même qu'il s'est fait couillonner aux "primaires" car j'étais convaincu qu'aucun n'était prêt à saisir le bâton merdeux.
    Je crois vous avoir confessé mon passé au CERES (Chevènement) et comme les rédacteurs de Riposte Laïque, je n'ai eu aucune honte au vote Révolutionnaire et à m'abstenir le 6 mai (comme Sonia).
    Soignez-vous et ça passera.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parler de "crainte" est exagéré : je pense simplement que Hollande sera pire que Sarkozy. Et ce que vous me dites me conforterait plutôt dans ma conviction.
      Si ce qui est à craindre ce sont les quatre millions d'électeurs musulmans (votre chiffre), alors il faut essayer d'empêcher Hollande de devenir Président, car c'est assurément la gauche qui fait les yeux doux à ces électeurs et qui est le plus prête à leur céder (vous notez "plus").
      Si ce qui est à craindre ce sont les communistes ressuscités par Mélenchon, il faut voter contre Hollande car il risque fort de gouverner avec eux.
      Si Hollande n'a d'autres convictions que le pouvoir, il faut s'en méfier d'autant plus car il sera docile à ceux de son camp qui crieront le plus fort, et on sait bien qui ils sont.
      Ceci dit vous avez raison de me conseiller de me soigner, j'ai un gros rhume.

      Supprimer
    2. Gato Montés ex-Gil2 mai 2012 à 20:16

      Gros rhume suite au vent que vous a mis Najat... bien fait !

      Supprimer
    3. Jaloux va !
      Eh oui, quand on tient un blog les miquettes tombent comme des mouches - enfin pourvu qu'on ait le physique adéquat, hein?
      Sinon, vous croyez que votre nouveau pseudo plaira davantage à Najat?

      Supprimer
    4. Ma foué, Najat c'est une chatte sauvage de l'Atlas, alors un chat sauvage, felis silvestris), ça l'fait, non ?

      Supprimer
    5. Vous me tiendrez au courant. Et bien sûr je veux des preuves, des photos et tout ce genre de choses.

      Supprimer
    6. Des preuves ? regardez comme Najat s'est offerte à moi, en mode féline câline et chatte de velours :

      http://images.4chan.org/s/src/1336019362194.jpg

      Supprimer
    7. Là c'est avant les hostilité : "viens mon chaton... rends-moi Felis..."

      http://images.4chan.org/s/src/1336022681803.jpg

      Supprimer
    8. Là elle vient d'en prendre un bon coup, Jajat a dodo :

      http://images.4chan.org/s/src/1336024613131.jpg

      C'est bon, ça ira ? :D

      Supprimer
    9. Pfff, un sosie de bas étage qui ne trompe personne (même si je dois reconnaitre que la demoiselle a du répondant).
      Nan, je veux des photos de Najat et de personne d'autre.
      Et si vous continuez à inonder mon blog d'images pornos, je dis à Najat - que je connais bien - que vous n'en avez qu'une toute petite, et en plus paresseuse.
      (Mesdames qui me lisez, surtout ne regardez pas ça)

      Supprimer
    10. La traitez pas de bas étage ou elle va vous faire rouler du haut de l'escalier pour vous prouver le contraire !! C'est qu'elle est pas commode cette sa..., euh, cette gentille demoiselle.

      Supprimer
  12. Faut-il craindre les 4-5 millions de musulmans, les 6 millions d'immigrés africains et tous ceux qui risqueront d'arriver encore? mais à quoi bon les craindre quand on y est déjà en Afrique! Les Français se sont africanisés: comme eux ils sont devenus fatalistes et se battent pour la politique du moins pire, ils sont en train de choisir entre celui qui leur tirera entre les 2 yeux ou droit au coeur, ils courbent la tête, esclaves, prêt à subir le joug d'un travail forcené pour payer un petite oligarchie véreuse. Demain il tendront la main pour recevoir le signe de la soumission, et pour toute révolte ne trouveront rien de mieux que de se suicider devant les ricanements de ceux à qui ils ont donner leur âme. C'est donc cela, la Francafrique, plus besoin de beaucoup d'immigrés, vous êtes en train de donner le crédit qu'ils attendent avidement par ces votes nominatifs: Hollande ou Sarko...quelle mascarade!

    RépondreSupprimer
  13. Photo prise lors d'un trio avec la relève :)

    http://www.lepoint.fr/html/lepoint/en_kiosque.jsp

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allons bon, voilà que vous faites dans le lesbianisme maintenant. A moins que ce ne soit le triolisme qui vous tente?
      Attention à ne pas vous surestimer :)

      Supprimer
  14. d'Accord à 200% avec votre analyse mon cher Aristide...
    Laissez moi vous présenter la supposée lettre de démission de notre Président qu'il aurait tout à fait pu écrire !...

    que Des vérités mais elle NE sont pas bonnes a dire!!!!!
    A LIRE AVANT DE VOTER AU 2ème Tour

    LETTRE DE DÉMISSION SUPPOSÉE DE NICOLAS SARKOZY EXCELLENT !!!!!! A LIRE
    C'est pas mal réfléchi - Lisez jusqu'au bout - celui qui a écrit ce texte
    semble dire des vérités pas bonnes à entendre par certains> > > > > >

    Au revoir président !!!!!!!!!! (Partie I)

    Françaises, Français, mes chers compatriotes,
    Lorsque je fais le bilan du temps écoulé, que je passe en revue tous
    les événements qui se sont produits et les transformations que j'ai tenté
    d'apporter à notre société depuis mon élection (je vous rappelle que c'est
    vous qui m'avez élu en mai 2007), je me dis que les Français sont d'éternels
    insatisfaits et que quoi qu'on fasse, Il y a toujours 50% de mécontents, le reste n'étant pas heureux non plus.
    Même si j'ai parfois un peu dérapé, j'ai voulu que notre pays entre
    dans la modernité.
    Alors, Carla et moi avons décidé de vous offrir le plus beau
    cadeau que vous semblez appeler de tous vos vœux.
    Je vous présente ici ma démission de Président de la République
    Française et j'ai décidé de partir au bout du monde avec Carla et toute ma
    petite famille, avec notre «bling bling» qui vous fait tellement rigoler, ma Breitling à 58000 euros, et tout le reste…
    Je vais vendre mon magnifique appartement de Neuilly-sur-Seine
    que vous aimeriez bien posséder, et je vais vivre avec l'argent qu'il me
    rapportera, ainsi qu'avec les retraites que je vais toucher de toutes mes
    précédentes fonctions... Enfin... Tant que les caisses pourront payer.
    Nous bronzerons nos corps de riches sur les yachts de
    Vincent (Bolloré), nous irons visiter à nouveau les pyramides en compagnie
    de notre ami le roi du Maroc, et surtout vous arrêterez de nous casser les
    bonbons avec vos éternelles jérémiades.
    Je n'aurai plus à m'occuper de tous ces connards d'étudiants
    encapuchonnés, qui pensent à la retraite avant de penser à travailler, et
    qui sont toujours prêts à casser du CRS, et le ministre de l'éducation, quel qu'il soit.
    Je n'aurai plus à serrer la main de tous ces guignols de
    syndicalistes de merde qui font chier tous les français avec leurs grèves
    à répétition, malgré leurs seulement 7% de représentativité, malgré les
    très gras salaires de syndicalistes qu'ils encaissent, et qui croient avoir la solution à tous les problèmes actuels en appliquant à la France les principes qui ont mené l'URSS à sa perte, et son peuple à la famine et la misère, et qui refusent de participer, au nom d'un sectarisme archaïque, au nom d'avantages acquis et pour beaucoup obsolètes, et qui contribuent à appauvrir un peu plus le pays.
    Je ne verrai plus les tronches de cake des socialistes toujours prêts
    à défendre les sans-abris, mais qui eux, les pauvres, habitent Place des
    Vosges et dans le septième arrondissement, qui défendent la diversité et le multiculturalisme, mais qui envoient leurs enfants dans des écoles d'élites où les seuls musulmans sont les rejetons d'ambassadeurs et d'hommes d'états.
    Je n'aurai plus à m'emmerder avec des diplomates chinois
    constipés par leur riz mélaminé, ni avec des islamistes barbus qui détruisent les églises dans leurs pays pendant qu'ils réclament des mosquées chez nous, qui sont assez cons pour se faire sauter au nom de l'Islam et d'un prophète,
    dont Ataturk disait que " l'Islam est la théologie absurde d'un bédouin immoral ".

    RépondreSupprimer
  15. Au revoir président !!!!!!!!!! (Partie II)

    Fini, de me laisser emmerder par tous ces "penseurs" qui veulent
    faire croire aux français que notre pays est une dictature, un pays où la police est prête à casser de l'immigré, et qui ne sont pas foutus de voir que si les immigrés ne semblent pas être pressés de retourner chez eux, c'est parce que là bas, la police les massacreraient pour de bon, s'ils osaient brûler une seule voiture.
    Fini de me laisser emmerder par ceux qui prétendent que la déferlante
    du tiers monde est une chance pour la France, mais qui gueulent que les flics ne sont jamais là quand on a besoin d'eux, dès qu'un arabe touche à leur bagnole ou pique le portable de leur fils.
    Fini, les grèves de la SNCF et de la RATP, déclenchées par des mecs
    qui sont chouchoutés comme s'ils fourraient encore du charbon dans des locomotives à vapeur, qui font un caca nerveux dès qu'on leur demande une minute de travail supplémentaire, payée double en plus, mais qui voyagent gratuitement sur toutes les lignes, toute l'année, et même pendant les vacances.
    Bon débarras de ces fonctionnaires qui fonctionnent à l'envers et qui
    trouvent le moyen, en étant deux fois plus nombreux par habitant qu'aux Etats-Unis ou qu'en Allemagne, sans parler du Japon, de fournir un service trois fois plus mauvais.
    Terminé, les journalistes qui passent leur temps à critiquer mon train
    de vie, et qui voudraient bien avoir le même, et qui sont tout heureux quand je les emmène se balader aux quatre coins du monde, aux frais du contribuable.

    Ras le bol de ces bras cassés de l'équipe de France qui se prend pour le
    nombril du monde, qui crache sur la France en coulisse, et qui n'est même pas foutue de gagner des matchs pour justifier des énormes salaires qu'on leur sert.
    Alors je pars et je vous laisse dans la merde que vous avez vous-mêmes
    créée.

    Débrouillez vous avec Aubry et ses 35 heures, avec la CGT, avec le Parti
    Communiste aux mains ensanglantées de plus de cent millions de morts et qu'on n'ose
    même pas interdire, avec la Fédération des Parents d'Elèves qui s'intéresse plus à défendre l'idéologie gauchiste, les enseignants, que leurs propres enfants, avec le nucléaire qui pourtant nous sauve un peu de la panade, avec les heures sup. que vous avez volées parce que pendant les heures payées vous avez tiré au flanc, avec le chômage qui incite à tout, sauf à retrouver du travail, avec la retraite à 55 ans, avec le sida, EDF GDF, le Dalaï-Lama, BHL et Fabius, et tant pis pour Canteloup et Ruquier.
    Arrangez-vous avec la hausse du pétrole qui va bientôt repartir, avec
    la récession, la vraie, qui n'est pas prête de se terminer, tandis que des pays moins cons que vous sont en plein boum économique. Vous qui avez voulu être plus malins que les autres, qui avez cru que vous alliez pouvoir placer votre argent mieux que votre voisin de palier, et qui, aujourd’hui demandez à l'Etat de prendre en charge vos pertes
    en les déduisant de vos impôts.

    RépondreSupprimer
  16. Au revoir président !!!!!!!!!! (Partie III et FIN ?)

    Quand est-ce que vous comprendrez que l'Etat, ce nest pas votre maman?
    Demandez aux socialistes, demandez à Ségolène Royal, Madame
    «je-sais-tout-sur-tout-et-vous-offrirai-la-belle-vie-si-vous-votez-pour-moi» et son
    «Désir dAvenir», définitivement embourbé dans un passé sans espoir.
    Réclamez lui, au maire de Paris dit "Bertrand l'embrayage", qu'il libère
    la profession de chauffeur de taxis, et qu'on puisse enfin trouver des taxis à tous les coins de rue, à toute heure du jour et de la nuit, et pour cinq euros la course, comme à New York ou à Berlin, puisqu'il a rendu les routes impraticables. Demandez qu'il supprime cette escroquerie obligatoire qu'est le service à 15% dans les cafés et les restaurants, quand on vous sert avec la soupe à la grimace.
    Demandez leur de vous faire travailler moins pour gagner plus, car on
    dirait bien que vous n'avez pas encore compris que les trente cinq heures, elles vous ont gravement appauvri, et que nos concurrents s'en frottent encore les mains.
    Demandez leur de rétablir un peu de démocratie dans notre horrible pays, demandez leur de combler vos fins de mois difficiles, et de vous payer vos prochaines vacances
    en Guadeloupe (tiens ! je les avais oubliés les assistés des DOM-TOM).
    Demandez-leur par la même occasion de prendre leur argent aux riches
    pour le donner aux pauvres - que vous êtes forcément - alors que vous voudriez bien devenir riches.
    Et quand les riches seront pauvres et qu'ils ne sauront plus à qui prendre l'argent, moi je serai L.O.I.N et H.E.U.R.E.U.X, sans vous bien sûr, qui avez souhaité mon départ avec tant de ferveur.
    Mes chers compatriotes, je vous laisse à vos grèves pour la retraite,
    à vos fantasmes d'enfants gâtés qui ridiculisent la France (vous me direz, depuis la coupe du monde, on est les champions du ridicule). Je vous souhaite l'avenir de merde que vous avez bien cherché, et que vous êtes en train d'atteindre.

    Carla et moi vous em…..brassons.

    Par Jean-Patrick Grumbert
    PS: Il semblerait qu'Albert II de Belgique soit sur le point d'en rédiger une aussi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je la connaissais, elle est pas mal du tout.

      Supprimer

LES COMMENTAIRES ANONYMES SERONT SUPPRIMES SANS AUTRE FORME DE PROCES, ALORS FAITES L'EFFORT DE PRENDRE UN PSEUDONYME OU DE SIGNER VOTRE MESSAGE. MERCI.